Kal Philemon #2 ou le retour des vacances…

Me revoilà sur la blogosphère…

Entre les vacances, les enfants, la reprise, la flemme, je n’ai pas trop avancé mes encours tricot… Mais bon, fallait s’en douter ! 🙂

Je reviens donc pour un point Kal Philemon. Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant du projet et qui souhaiteraient en savoir plus, c’est pas là que ça se passe : CLIC

Nous avons jusque fin septembre pour terminer Philemon et avec un peu de chance le mien sera prêt.
Pour info, j’utilise un fil 100% laine noir : la Andes de chez Drops. Facile à tricoter, douce et moelleuse… J’utilise par contre des aiguilles une taille en dessous soit taille 8 pour avoir une maille pas trop aérée, le but étant d’avoir chaud (très chaud ! Suis une frileuse qui ne supporte pas le moindre vent frais !). J’ai fait une taille S avec le même nombre de maille que sur le patron et la largeur est bonne. Le rendu me semble très bien par contre j’ai vu un peu partout que la Andes bouloche pas mal et ça c’est ma hantise !

D’ailleurs à ce sujet il faudra que je vous fasse un point sur le gilet Léon (toujours du blog Une Poule à Petit Pas) et de comment il a vieilli… La laine Eskimo a beaucoup bouloché et pourtant le gilet est superbe et n’a pas bougé ! Connaissez-vous une technique pour enlever les bouloches-trop-moches histoire de le rafraîchir un peu ? Je l’aime trop ce gilet et en plus il est hyper chaud.. Y’a forcément une manière de l’entretenir… non ?

Voici donc une petite photo de Philémon qui mesure 38 cm de haut… Encore 12 cm et j’attaque les emmanchures !

Kal Philemon

A bientôt !

Publicités

KAL Philemon, t’en es ou pas ?

Je participe au KAL Philemon lancé par Rachel du blog Rachel says yepa !

Kal Philemon

 

 

Il s’agit d’un modèle crée par Aurélie Tixier du blog Une poule à petit pas.. Oui, je sais, encore…

Celles qui me suivent savent que j’aime beaucoup l’univers et les tutos d’Aurélie. Tout d’abord parce que ces tutos sont très bien expliqués et que les modèles sont toujours dans la tendance actuelle (amen). J’ai déjà tricoté le Gilet Léon, le Pull menthe à l’eau sous forme de marinière et j’ai fini le Châle Matilda (que je ne vous ai pas encore montré !)… Bref, j’aime et quand j’aime, je ne compte pas le nombre de mailles !

Si vous aussi vous souhaitez participer, contactez Rachel sur instagram ou via son blog… Pas de deadline, on fait comme on veut, comme on peut ! Début de l’aventure le 1er août !

Un kal c’est l’occasion de se faire des copines (copains), d’apprendre de nouvelles techniques… Ce que j’aime surtout c’est découvrir les ouvrages finis. Selon les fils choisis les modèles sont souvent très différents alors qu’on part tous d’une même base !
MA-GI-QUE !

Alors moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures tricotesques !

(Oui, j’ai déjà des encours)
(Un tas)
(Y’a pas assez de jour dans l’année pour tout faire)
(Je suis faible)
(Même pas grave)
(C’est pas moi la pire)
(Enfin, j’espère…)

DIY : Ma pochette au tricot pour liseuse Kindle

Il y a quelques semaines Valentine du site Creavea.com me proposait de tester des pelotes de Natura XL de DMC.

J’avais dans l’idée de créer une pochette pour protéger ma liseuse Kindle ! En effet, reçue il y a quelques mois pour mon anniversaire (merci Raoul !), j’avais trouvé très moches les pochettes assorties et je m’étais promis d’en faire une moi-même… et j’ai traîné…et ma liseuse s’est rayée dans mon sac à main… La loose quoi !

Du coup, c’était l’occasion rêvée de bidouiller une pochette sur mesure !

pochette au tricot pour liseuse kindle

 

J’ai utilisé quasi une pelote de Natura XL grise (coloris n°12) . Il s’agit d’un fil 100% coton XL (comme son nom l’indique !). En pelote, la couleur grise est assez terne mais dès qu’on le tricote les différentes facettes du fils capturent la lumière et le gris devient un gris perle très lumineux ! Et ça c’est une bonne surprise !

XL natura de dmc de la laine de le métro

Aussi j’ai voulu tester au passage le point de vannerie qui est très à la mode sur le net en ce moment… Ça tombait bien car pour protéger l’écran il me fallait un point épais qui amortirai les éventuels chocs.

A regarder comme ça on pourrait croire que le point est compliqué mais c’est vraiment très simple.
Voici un tuto en vidéo qui vous expliquera en détail le point en question : ICI

Ce fil se tricote facilement dans l’ensemble. J’ai utilisé des aiguilles taille 7 au lieu de la taille 8 préconisée pour avoir une matière qui se tienne bien. Attention par contre car avec le point de vannerie qui demande de pas mal travailler le fil, celui-ci à tendance à se dédoubler… Il a fallu que je torde le fil régulièrement pour qu’il ne se dédouble pas…

Je ne vous cacherai pas que j’ai démonté quatre fois ma pochette pourtant bien avancée (oui, quatre fois !!), afin d’avoir les plus jolies finitions possibles… Pas si facile de créer un tuto ! 🙂

pochette tricot  pour liseuse kindle

Aller, c’est parti (mon kiki diraient en coeur mes jolis garçons… hum) !

Pour réaliser une pochette de 13 sur 19 cm, il vous faut : 
Une pelote de Natura XL ou d’un fil de grosseur équivalente
Des aiguilles taille 7
Un bouton pression
Du fil à coudre et une aiguille

Temps de réalisation : environ 3h00

Tuto :

Corps de la pochette :
Monter 28 mailles
Tricoter un rang envers
Tricoter un rang endroit en répartissant 6 augmentations tout au long du rang
Commencer le point de vannerie en commençant par l’envers…
A 26 cm après le rang de montage, sur l’endroit de l’ouvrage tricotez toutes les mailles à l’endroit en repartissant 6 diminutions tout au long du rang.
Tricoter un rang envers en rabattant toutes les mailles

Patte de fermeture :
Monter 4 mailles.
Tricoter en jersey endroit
A 10 cm de hauteur total, rabattre toutes les mailles

Coutures et finitions :
Rentrez les fils.
Plier le rectangle en son milieu sur l’envers de l’ouvrage.
Faire les coutures en bord à bord.
Sur l’endroit de la pochette, centrer et coudre la patte de fermeture à l’arrière de la pochette à 2 cm du bord.
Coudre un bouton pression sur l’avant de la pochette et à l’intérieur d la patte (partie non visible). Attention à bien aligner les deux parties du bouton pression (pochette et patte).

Et voilà !

pochette au tricot pour liseuse Kindle

Si jamais vous utilisez ce tuto, merci de me le faire savoir, ça me ferai très plaisir de voir vos différentes réalisations !

A très bientôt
De la laine dans le métro

Le pull menthe à l’eau : diabolo fraise !

Déjà un mois quasiment que je n’ai pas posté ! La faute au mois de juin ! Juin a été vraiment speed je trouve, entre les différents rendez-vous maîtresses des enfants, les kermesses, les spectacles d’école ou de centre de loisirs, sans compter que nous avons eu droit à un bras cassé pour mon 4ans. Bref, j’ai été surbookée ! Impossible de poster.

Ça ne m’a pourtant pas empêchée d’avancer quelques encours.

Il y a quelques mois je vous disais que j’étais à la recherche d’un tuto tricot pour me faire une marinière… Je n’ai finalement rien trouvé qui me plaisait alors je me suis dit autant ajouter des rayures à un pull basique et le tour sera joué. Remarquez un peu comme je suis maline ! Bon, ok.

Pull menthe à l'eau diabolo-fraise

J’avais repéré il y a longtemps le tuto du pull Menthe à l’eau d’Aurélie du blog Une poule à petit pas. Un tuto gratuit pour un pull fluide et loose. Tricoté dans un lin superbe que je n’ai malheureusement pas retrouvé.

Et puis j’avais dans mon placard ce gilet tricoté l’été dernier, porté une seule et unique fois à cause de ses manches certes jolies mais absolument pas confortables (une horreur !). J’avais mis une éternité à le tricoter lors d’un kal… je l’ai pourtant détricoté sans pitié pour récupéré le coton. Oui, j’ai détricoté 1 mètre 50 de point de blé. Toi, tricoteuse débutante ou confirmée, je sais que tu as de la peine pour moi…

Mais il ne faut pas ! J’ai réutilisé ma Paris de Drops couleur écru pour me faire un menthe à l’eau rayé diabolo-fraise. J’ai donc commandé 3 pelotes de Paris rouge fraise pour pouvoir faire une marinière qui change du classique bleu et blanc (et puis c’est aussi parce que j’ai déjà 5 marinières de ce type là si on compte les débardeurs, tee-shirts et pull.. Hum.). J’ai fait des rayures de 4, 3  et 2 rangs.

Pull menthe à l'eau diabolo-fraise

Le soucis c’est qu’il a fallu adapter le modèle car je n’avais pas le même échantillon, que le modèle de base est un 38 loose et que je fait un 36. J’aime porter mes hauts loose mais là c’était un chouïa de trop avec une taille au dessus en plus.

J’ai suivi les conseils de Naty l’a fait , comparé avec les filles qui avaient utilisé le même fil que moi, croisé les doigts trèèèèèès fort (oui, c’est une technique comme une autre !) et ma foi, je m’en suis plutôt bien tirée. Ouf !

Pull menthe à l'eau diabolo-fraise

Note pour plus tard : refaire une couleur d’urgence ! Hum.

Après blocage, je le trouve un tout petit peu trop court (faut dire que je porte mes bas très taille basse ne supportant pas d’être serrée au ventre !)… J’ai vu que certaines filles préconisaient de ne pas faire le pull trop long car le coton à tendance à se détendre mais pour l’instant je trouve qu’il n’a pas bougé.
Peut-être qu’avec 6 rangs de plus il serait mieux. Je vais voir si je peux le rallonger par le bas en ajoutant quelques rangs de point mousse.. Je n’ai jamais utilisé cette technique, est-ce qu’il faut juste relever les mailles ? Si quelqu’un peut me conseiller…

J’ai tricoté le corps en rond ce qui apparemment ne se fait pas trop lorsqu’on fait des rayures car on a vite fait d’avoir des rayures en « escalier ». J’ai trouvé ce tuto en vidéo très bien fait chez Garnstudio qui montre comment faire des rayures en rond sans décalage… Bon, j’ai quand même un petit décrochage de la maille farouche mais c’est plutôt pas mal.. Enfin, moi ça me choque pas et comme JE vais porter ce pull, ça ira bien comme ça 🙂

IMG_9520

Voilà pour mon petit pull d’été.

Je vous dis à très bientôt !

De la laine dans le métro.

 

bande_pour article_blog-10

Mon pouf en Hoooked Zpagetti de DMC

Cela faisait bien longtemps que j’avais envie d’un pouf pour mon (mini) salon. Je voulais le tricoter mais je ne trouvais que des tutoriels de pouf en crochet et je ne me sentais pas de me lancer dans cette technique sur un projet aussi lourd… Parce qu’il faut savoir une chose : pour travailler du fils Zpagetti il faut des biscotos ! Les pelotes pèsent quasi 1 kilo, les aiguilles en bambou sont en taille 12 et le tout demande de la force… Même si l’ouvrage monte vite grâce à la taille des aiguilles, je fatiguais très vite au point de faire des pauses toutes les 10-15 minutes… Voilà, vous savez tout, des biscotos moi, j’en ai pas.

Pouf De la laine dans le métro

Donc, j’ai fini par trouver un chouette modèle avec un tuto pour du tricot ( le Puff Daddy) ! Youpi ! Tralala ! Tout ça.. Sauf que le tuto était en anglais et que moi je ne comprend rien à l’anglais… J’ai entendu dire que les tutoriels en anglais sont beaucoup plus faciles à comprendre que ceux en français mais non ça me rebuté.. Peur de me planter lamentablement. Bref. J’ai donc trouvé un tuto en français( le pouf Mummy) ! Youpi Tralala Tout ça… Sauf que c’était pour du crochet. Misère.
Et alors je ne sais pas comment je suis tombée là dessus mais j’ai trouvé THE tuto chez Garnstudio (ICI) ! Leur modele était fait en fil Eskimo de Drops (voir mon Gilet Léon tricoté avec cette laine)… Le fil était triplé.. Difficile de se rendre compte des dimensions et du rendu par rapport au fils Zpagetti qui est du jersey de coton…

Et puis zut ! J’me suis lancée.. Et déjà ça c’est un grand challenge pour moi car je suis du genre à ne prendre AUCUN risque en matière de tricot.. Trop peur de devoir détricoter ! Je déteste ça… (dis la fille qui doit détricoter deux tricots en cours qui représentent à eux deux la palme de la loose tricotesque mais ça c’est une autre histoire…).

Donc je me suis lancée.

Et j’ai détricoté.

Ha !

Ha… Ha… Ha…

Malgré le tuto, j’en ai fait qu’à ma tête (dure !) et je me suis dit que j’allais faire un grand rectangle au point mousse puis assembler les extrémités tranquillou… Mais évidement au bout de 40 cm de montés j’ai bien vu que je ne pourrai jamais fermer le haut et le bas du pouf sans faire deux gros trous (dégueulasses) moches…

Du coup j’ai suivi la technique de Garnstudio : les rangs raccourcis.
Bon évidemment : Garnstudio : 1 – De la laine dans le métro : 0.
Z’avaient raison ! Tout est dans le rang raccourci !

On voit le pouf se former au fur et à mesure et en plus le tricot est beaucoup agréable à faire puisqu’on ne s’ennuie pas… Il faut compter juste un peu…

J’ai monté 40 mailles et j‘ai fait à ma sauce en faisant des rangs raccourcis à 4, 8 et 12 mailles contre 4, 6 et 16 pour Garnstudio.. Ça me paraissait plus logique avec le fil que j’avais entre les mains…

Pouf De la laine dans le métro

Pour le rembourrage j’ai utilisé un vieil oreiller et deux coussins Ikéa premier prix. Le pouf est ferme mais confortable.

Alors moi je suis ravie de mon pouf.. Mon Raoul aussi qui l’utilise comme repose pieds… Et mon 4ans fait rouler « le rond » dans tout l’appartement 😉

Je vous dirai comment à vieilli mon pouf au fil du temps !

Sinon, il est encore temps de voter pour le DIY spécial fête des mères que vous préférez sur le blog de Rougier & Plé. Pour voir ma participation, cliquez sur la photo juste en dessous !

A très bientôt !

delalainedans le metro

bande_pour article_blog-10

Solidarité envers les bébés prématurés #igpoursosprema

J’ai toujours à cœur de partager les jolis mouvements de solidarité rencontrés sur le net…

Il y a quelques jours en explorant Instragram, je suis tombée sur le profil de @lolo_punto de son vrai nom Laureen.

#igpoursosprema

Touchée par la prématurité dans sa famille, elle propose de faire une surprise à SOS PREMA de Valence. Le but : tricoter ou coudre de la layette, couvertures, doudous, décoration pour le service prématuré.

Elle explique son projet sur son blog et nous donne des liens vers des tutoriels spécial prématuré et puis aussi les mensurations afin de se repérer plus facilement.

Pour voir son blog c’est ICI

A très bientôt !

delalainedans le metro

Le noeud papillon rétro interchangeable en tricot DIY

Il y a quelques mois je vous présentais un nœud papillon tricoté jaune moutarde (pour voir l’article c’est ICI)… j’ai depuis amélioré un peu mon système d’attache.

J’aimais beaucoup mon premier nœud, le soucis c’est que les oreilles tombaient tout le temps et qu’il fallait donc que je les remette droites toute la journée… Pas très pratique !

Et puis depuis peu je mets de plus en plus de chemise et avec il est difficile de mettre un joli collier, alors je me suis dit que le nœud papillon pourrait très bien faire office de bijou… mais pour cela il fallait qu’il soit facile à mettre, à changer… d’où l’idée de nœud papillon inter-changeable.

Noeud papillon trioté de la laine dans le métro Ohhh ! Le joli noeud papillon qui brille de mille feux !
Noeud papillon ticoté de la laine dans le métro

Un petit côté rétro, n’est-ce pas ?

Noeud papillon tricoté de la laine dans le métroEt celui-là Tu l’as vu ?!

Noeud papillon tricoté de la laine dans le métroNœud pap’ et veste militaire… Et oui !

Pour faire une nœud papillon interchangeable, c’est très simple : il faut tout d’abord faire le tour de cou. J’ai testé plusieurs matières (ruban, bande tricotée, élastiques de différentes épaisseurs et souplesses)… Ce qui m’a semblé le plus confortable c’est de l’élastique très souple et de 0.5 cm de large. Si l’élastique n’est pas assez souple, il aura beau être à la bonne longueur, il étranglera (testé… façon tomate rouge en apnée).

J’ai ensuite cousu 2 cm de scratch que j’avais préalablement coupé à la largeur de l’élastique. Ainsi le nœud se met et s’enlève en un tournemain.

Pour le nœud, j’ai tricoté 8 mailles sur une vingtaine de centimètre pour un noeud fin… Libre à vous d’ajouter des mailles, de faire la bande plus longue ou plus courte selon l’effet escompté. Il faut ensuite choisir si on préfère la partie envers ou endroit de la bande… J’ai fait les deux, comme ça pas de jaloux !

J’ai cousu les deux extrémités de la bande…

Pour fixer facilement le nœud à l’élastique j’ai cousu un petit bouton pression à l’intérieur de chaque nœud en son milieu (en haut et en bas)… Attention à bien coudre la pression avec toute l’épaisseur des deux bandes tricotées sinon le noeud ne se formera pas !

Noeud papillon tricoté de la laine dans le métro

On pose l’élastique au milieu, CLIC, ça ne bouge plus !

Noeud papillon tricoté de la laine dans le métro

 

Noeud papillon tricoté de la laine dans le métro

Me voilà donc avec un tour de cou et trois nœuds ! C’est pas beau ça ?!

A très bientôt !

Finir les restes de laine #1… Les sous-tasses en tricot

Il y a mille et une façons de liquider ses restes de pelote de laine… et je les teste au fur et à mesure !

J’avais fini plusieurs de mes pelotes en confectionnant ma couronne de Noël en pompons… Tout le monde sait que le pompon est lainivore, c’est bien connu !

Cette fois-ci, j’ai opté pour un petit accessoire pratique : un sous-tasse pour poser sans risque mes mugs brûlants sur ma nappe cirée à gros pois…

de-la-laine-dans_le_metro_sous_tasse-1

Et là, tout est possible : on prend ce qu’il reste, on adapte la taille des aiguilles et hop ! On fait des carrés tout bêtes… au point mousse, en jersey, en jacquard, on peut même en profiter pour tester un nouveau point !

de-la-laine-dans_le_metro_sous_tasse

Hiiii ! Ce magnifique repose-sachet-de-thé-cuillère en forme de théière !!

J’y pose mon thé mais aussi des petits objets qui du coup sont mis en valeur.

de-la-laine-dans_le_metro_sous_tasse-3

Alors que dire de plus ? Très peu d’effort, 0€ pour un résultat chaleureux et personnalisé…

Pour ces deux sous-tasses, j’ai utilisé des restes de pelotes du cousin maison au tricot et Liberty (de la Partners 6 de chez Phildar). Il suffit de monter 15 mailles et de tricoter au point mousse pendant 30 rangs. Rentrer les fils. Votre sous-tasse est prête ! De la folie, n’est-ce pas ?

Et vous ? Comment liquidez-vous vos fins de pelotes ?

A très bientôt…

Le bonnet au point de godron Phildar pour un look masculin/feminin

J’aime beaucoup le point de godron… parce qu’il donne un aspect texturé au fil, parce qu’on en voit pas partout non plus!

Après mon dernier tricot (le bonnet gris Drops), je me suis retrouvée un peu perdue… J’avais terriblement envie d’une marinière mais je ne savais pas si je la préférais sous forme de tee shirt ou de pull en coton… Et puis j’avais pas le fil en stock… Et puis je me suis dit que ce serai bien de faire un petit tour dans mon stock de laine et de liquider quelques pelotes orphelines… J’ai bien des encours (vous vous en doutez bien…) mais les encours qui durent c’est bien connu : ce sont rien que des galères… Bref… J’avais pas d’idée !

Et puis je suis tombée sur 2 pelotes de Partner 6 de Phildar noires… Avec 2 pelotes, à part un accessoire, on ne peut pas faire grand chose alors je me suis mise en quête d’un bonnet et j’ai trouvé mon bonheur dans le catalogue automne / hiver d’accessoires n°58 de Phildar. J’avais pile le bon compte de pelotes, le bon fil…

Une semaine plus tard… Le bonnet était né.

de-la-laine-dans-le-metro-resize 

Il est pile poil comme j’aime  : loose mais pas trop, décontracté, casual mais féminin. PAR-FAIT !

de-la-laine-dans-le-metro-bonnet-1resize

J’ai suivi les explications du modèle sauf pour la fermeture du bonnet. A la base le bonnet n’est pas entièrement fermé, il fallait juste relier 4 points et les coude en un seul (c’est clair ça ?!)… Moi je voulais un vrai bonnet qui chaufferai ma tête (la moindre des choses, non ?), du coup au bout de 24 cm de hauteur total j’ai tricoté 2 mailles ensembles, puis 2 mailles ensembles etc, pendant 3 rangs… Les dernières mailles ont été reliées en glissant de fil dans les mailles avec une aiguille à laine et pour finir j’ai fait la couture invisible le long du bonnet.

de-la-laine-dans-le-metro-4resize de-la-laine-dans-le-metro-bonnet-5resize

Ça donne un bonnet original, pas trop chaud (25% de laine) mais bien couvrant. Parfait pour le début de printemps qui approche.. Et puis j’avais pas de bonnet noir !

de-la-laine-dans-le-metro-bonnet-2resize

de-la-laine-dans-le-metro-3resize

Et pour celles que ça intéresse :
Blouse col claudine ZARA
Jean boyfriend ZARA
Bottines cloutées ESPRIT

A très bientôt

 

bande_pour article_blog-10

Bonnet laine Drops Design et pompons de fourrure

Il me restait deux pelotes de laine Eskimo de Drops de mon gilet Léon
Un fil 100% laine… doux, moelleux et bien chaud… J’ai donc pensé à me tricoter un bonnet tout simple toujours dans l’idée de renouveler mes basiques dans de belles matières et de finir mes restes de laine.

de-la-laine-dans-le-metro-6

C’est ainsi que je me suis mise  à écumer pour la toute première fois le site de Drops Design à la recherche du modèle idéal. L’avantage c’est qu’on peut trier les modèles par type de laine… Finalement mon choix s’est porté sur un modèle très simple mais je ne me voyais pas avec un point trop épais sur la tête, type point de riz ou grosses torsades car la laine se tricote en 7 et j’avais peur d’un effet trop lourd et massif 🙂

Vous pouvez trouver le tutoriel gratuit ICI

de-la-laine-dans-le-metro-8

Pour lui donner une petite touche de fantaisie, j’ai opté pour un pompon noir en fausse fourrure trouvée chez Phildar… Il suffit de le coudre solidement à la pointe du bonnet. Un bon moyen de moderniser un modèle classique !

de-la-laine-dans-le-metro-7

J’ai tricoté la plus petite taille et pourtant je le trouve un peu large… Si c’était à refaire je monterai 4 mailles de moins… Par contre on retrouve bien l’effet loose qui me tenait à cœur !

de-la-laine-dans-le-metro-9

Je suis plutôt contente du résultat ! Pour celles/ceux qui veulent tenter, ce modèle est tout à fait accessible aux débutant(e)s…

Me voilà donc prête pour affronter les pistes de ski avec mon tout nouveau bonnet… « Affronter », ça va vraiment être le cas hein, vu que ce sera ma toute première fois ! Hiiiii !

Aussi, je me suis rendue compte que mes trois derniers projets étaient gris ! Il va falloir mettre un peu de couleur dans cette garde-robe 😉

A très bientôt avec de nouveaux projets !

De la laine dans le métro

 

bande_pour article_blog-10