J’aurais pu vous montrer…

Dans la nuit du 13 au 14 novembre la vie s’est arrêtée. Soufflée. Balayée. avec des éclats de balle, d’écrou, de larme et du sang.
Je crois que je garderai une trace indélébile de cette nuit dans mon cœur, mon âme et mes tripes. Quand j’essaie « d’oublier » mon inconscient me rappelle à l’ordre avec des cauchemars dont je ne me souviens pas mais qui me laissent pleine d’angoisse et d’incompréhension. La peur toujours.

Je n’assimile pas.

Pourtant dans la nuit du 13 au 14 novembre la vie s’est installée. Engouffrée. Insufflée. Avec des éclats de voix, de larme et de joie.
C’est la nuit qu’a choisi mon neveu pour découvrir le monde de ses petits yeux innocents… Dans toute cette barbarie, l’espoir, l’amour, la vie, tout était là.

Mais je ne réalise pas.

Je voulais vous présenter son cadeau de naissance fait-main mais je le ferai un autre jour car je n’ai pas le cœur à ça ce soir… J’avais besoin d’exprimer un peu ma colère dans mon petit coin de toile, de laisser une trace infime de ce sentiment qui me bouffe en ce moment…
Je regarde les infos en continu 20 fois par jour de peur de louper quelque chose, vérifie le site de la RATP avant de sortir de chez moi en cas d’alerte, vérifie derrière mon épaule, dévisage les usagers dans les transports en commun.
Alors non, je ne reste pas confinée chez moi, mais non, je n’irai pas en terrasse comme le scandent beaucoup parce que la terrasse à côté de mon bureau est ensanglantée  et que pour l’instant je ne fais que m’imaginer ce qu’il aurai pu se passer…
Si…? Si…? Et si….?
En boucle.

Et de me sentir tellement en colère de n’avoir pas vécu cette naissance dans le bonheur et l’insouciance, et égoïstement de n’avoir pas pu en profiter. Ne pas avoir eu mon shoot d’espoir comme à la naissance de son frère, de mes nièces, de mes fils…

Et de me sentir si haineuse contre ces connards qui ont tout brisé et sali.

Et de me sentir si mal d’avoir pu, et ce pendant si longtemps, prendre tellement de distance lors d’attentats, de guerres dans d’autres pays… Me sentant profondément peinée certes mais si peu concernée finalement dans mon pays de Paix…

Et de me sentir si coupable de me dire « heureusement nous n’avons rien »…

Putain de vie.
Putain de chance.

tour eiffel

Demain.Peut-être.

Arrêter les pendules, couper le téléphone,
Empêcher le chien d’aboyer pour l’os que je lui donne.
Faire taire les pianos, et sans roulements de tambours,
Sortir le cercueil avant la fin du jour.

Que les avions qui hurlent au dehors,
Dessinent dans le ciel ces trois mots, Il Est Mort.
Nouer des voiles noirs aux colonnes des édifices,
Ganter de noir les mains des agents de police.

Il était mon Nord, mon Sud, mon Est et mon Ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson.
Je croyais que l’amour jamais ne finirait, j’avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu’on les balaye,
Démonter la lune et le soleil,
Vider l’océan, arracher la forêt,
Car rien de bon ne peut advenir désormais.

W.H Auden

Je sais bien qu’il faut garder espoir…
Aujourd’hui il a fallu reprendre le chemin du travail.
Bus. RER. Métro.
République.

Me retrouver par la force des choses au plus près de deux des lieux d’attentat.
Les bougies. Les fleurs. La Marseillaise..
Les « journalistes ». Partout.

Respirer profondément pour ne pas étouffer.
Ravaler mes larmes.
Puis les laisser couler.
Je sais bien qu’il faut garder espoir…
Demain.
Peut-être.

Le headband au tricot qui brille !

Me revoilà. (Non, vous ne rêvez pas).
Je reviens avec un ouvrage tricot ter-mi-né (Oui, frottez-vous les yeux. C’est bien écrit ter-mi-né. Respirez. Tout va bien.).

Vous allez rire (contrairement à moi) mais je suis arrivé au bout de ma laine Andes à 2 cm de la fin de la dernière manche de Philemon. 2 cm. Les côtes quoi. J’ai retourné tout mon stock de laine au cas où j’avais juste égaré ma dernière pelote, mais non, rien. Il faut donc que je commande une pelote pour faire 2 cm de côte. J’ai l’impression d’être maudite.
Donc autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas Philémon que je vous montre aujourd’hui… (le semaine prochaine peut-être, si vous êtes sages).

Alors pour décharger ma rage, je voulais un mini projet avec de la laine que j’avais en stock. Un truc rapide. Et pas de point mousse (la faute à Philemon, qui m’a saturé les aiguilles).

Headband tricot

J’avais envie depuis un moment, de me tricoter un headband qui réchaufferai bien mes petites oreilles… Qui serait hyper féminin… Sans savoir si j’avais une tête à headband. Oui, parfois je prend des risques.

A savoir qu’il y a des tutos partout sur le net… J’avais une idée de ce que je voulais et j’ai trouvé un tuto chez Filoute.com ICI. J’avais une pelote kaki orpheline de Berlaine de chez Bergère de France dans mon stock, je me suis dit que je pourrai l’utiliser vu que la couleur va plutôt bien avec mes cheveux. Par contre le kaki étant très foncé j’ai fait comme avec mon châle Matilda, j’ai couplé ma laine avec du fil doré. Et là le résultat me plaisait carrément question couleur.

Headband tricot

Je n’ai pas suivi les mesures de Filoute puisque mon fil se tricotait en 3.5. J’ai donc monté 20 mailles (au lieu de 9) sur des aiguilles 4 (au lieu de 8). Je voulais pas faire du point mousse donc  j’ai fait… du point mousse. Tout simplement pour que le headband soit souple, s’adapte bien à ma tête et surtout qu’il tienne.

Rien de sorcier techniquement (on est d’accord) mais c’est un projet rapide qui habille une tenue et ça c’est super chouette. Et le côté doré donne un petit effet bijou très tendance (à mon goût).

A l’essayage j’ai eu un gros doute concernant la hauteur du headband… Impossible de savoir s’il est trop couvrant ou pas.. Alors n’hésitez pas à me donner votre avis.

Headband Tricot

Aussi comme le nœud est plutôt gros, je le porte sur le côté.. Ça donne un petit côté rétro très mignon et c’est un peu plus original (et ça me fait une tête moins bizarre !).

Headband tricot
Vous voyez, c’est surtout de dos que j’ai l’impression que le headband est peut-être un peu large… Pour le coup, il couvre bien mes oreilles !

Alors mon headband, il vous plaît ?
Moi j’ai bien envie d’en tricoter d’autre ! Si vous connaissez des tutos sympas, partagez !  🙂

A bientôt (avec le Philémon.. si tout va bien !)

bande_pour article_blog-10

Résultat du concours Tender Mouse

Ca y est  Le grand jour est arrivé !

Vous aviez jusqu’à vendredi soir à minuit pour participer et tenter de gagner une petite souris d’Halloween Tender Mouse.

Roulement de tambour… La gagnante est…

FRED – STEPH L’AMINOT

Félicitations !! Je te contacte par e-mail pour avoir ton adresse postale.

Tender mouse
J
e vous remercie d’avoir participer et à très bientôt  pour d’autres aventures.

De la laine dans le métro

Concours Tender Mouse : une souris à gagner !

Aujourd’hui j’aimerai vous présenter Sophia Kolori, créatrice de talent de la marque Tender Mouse.
Sophia est illustratrice de profession et a travaillé pour de grandes firmes bien connues notamment pour Walt Disney et Warner Bross (rien que ça !).

En plus de son métier, Sophia crée avec passion et amour des personnages en 3D à base de laine (mérinos, mohair et soie, label : Oeko-Tex Standard 100 et NO Mulesing) et de pierres précieuses (onyx).

DSC_7297

Je reprend ici quelques mots qui expliquent son procédé de création :

 » Quoi de plus naturel que la laine? J’adore les merveilleuses propriétés de la laine qui est un miracle de la nature. Cette petite souris est écologique. Saviez-vous qu’elle repousse poussière et moisissure et qu’elle est 100% hypo-allergénique.  Les acariens n’aiment pas cette souris. 
Elle est aussi hydrofuge et ne craint pas l’humidité. »

« Tout a commencé avec un dessin…En tant que créatrice de personnages je me suis inspirée en observant une réelle souris. J’utilise la technique du feutrage à sec pour donner forme à un “nuage de fibres” de laine, fines et précieuses que je choisi soigneusement. J’aime la façon que la laine mime la fourrure.J’ajoute des petites pierres authentiques d’Onyx noir pour un regard vivant. C’est un long procédé qui demande une certaine  patience  comme il s ’agit de faire pénétrer les fibres les unes dans les autres avec des aiguilles spéciales, et ainsi compresser la laine  lui donnant  la forme désirée. Le résultat est si extraordinaire  que cela vaut la peine.  

Malgré son aspect caricatural mon but est de captiver une allure réaliste. La souris dispose d’une armature en acier à l’intérieur, (un squelette) grâce à laquelle on peut la positionner debout ou assise en ajustant délicatement pattes et queue. La souris mesure approximativement 8 cm. »

DSC_7281

Je suis tombée amoureuse du travail de Sophia. C’est un travail délicat, fin et d’une infinie douceur. Je vois déjà ma souris dans mes décorations de Noël (j’ai plein d’idées, je vous montrerai !).

Tender Mouse(Ma souris fait de la balançoire… Elle est joueuse, que voulez-vous !)

Aujourd’hui je vous propose de gagner une de ses merveilleuses souris !! Il s’agit de la petite souris à la robe corail avec son chapeau pointu et le gland. Elle sera parfaite pour agrémenter vos décorations d’Halloween !

Tender Mouse

Pour jouer c’est très simple : il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article !

Sophia vous permet de gagner des accessoires supplémentaires (une écharpe en mohair et un joli petit balais en bois flotté et fibres naturelles), pour cela vous devez laisser un commentaire sur sa page Facebook.

balais + écharpeVous pouvez gagner une chance supplémentaire de remporter la souris en partageant le concours sur le réseau de votre choix (Blog, Instagram, Facebook, Twitter).

Important : Si vous partagez l’info et/ou si vous laissez un petit message sur le Facebook Tender Mouse, merci de me l’indiquer dans votre commentaire en précisant vos différents pseudos. N’oubliez pas de laisser vos publications publiques afin que je puisse vérifier (par soucis d’équité).

Ce concours est ouvert à l’Union Européenne et prendra fin le 23 octobre à minuit. Le tirage au sort sera fait par une petite main innocente qui aura sûrement moins de 10 ans 😉

Voilà ! Je crois que j’ai tout dit ! Je vous souhaite bonne chance et j’espère que vous aurez plaisir à participer au concours.

DSC_6909Rhoo ! C’est la mienne, elle est trop belle ! Faut que je lui trouve un petit nom… 

Je vous invite à découvrir l’univers de Tender Mouse :

Boutique Esty Tender Mouse
Facebook Tender Mouse
Instagram Tender Mouse
Twitter Tender Mouse
Pinterest Tender Mouse

A très bientôt !

Le Châle Matilda de la rentrée

L’année dernière j’avais tricoté un Trendy Châle de Melle Sophie en Brushed Alpaca Silk  de Drops et il ne m’avait pas quitté de l’hiver ! Très chaud, très doux… Il n’a pas du tout bougé au fil des lavages (lavage machine, cycle laine). Certes il laissait des « poils » sur les vêtements sombres mais c’est ainsi quand on utilise ce type de fil, du coup ça ne m’a pas embêté plus que cela. Pour voir mon Trendy c’est ICI.

Alors cette année je me suis tricoté un autre châle un peu plus élaboré : le Châle Matilda du blog Une poule à petit pas (oui, encore, je sais…). TUTO GRATUIT ICI

Châle Matilda

J’aime beaucoup la ligne qui se dessine sur le milieu et les côtés de l’ouvrage… J’ai utilisé 3 pelotes tricotées en double (soit 6 pelotes contre 2 tricotées en double pour mon trendy) avec en plus du fil doré…  Suis pas trop paillettes et brillant en général mais là le beige choisi était un peu sombre et avec ma peau (palote) claire, c’était pas très joli… Mais en ajoutant le fil doré, le beige devient lumineux et le résultat me convient ! Finalement le côté doré reste très discret.

Châle Matilda

Je ne vous cacherai pas que ce châle est fini depuis début juillet… mais il faisait trop chaud pour vous le montrer 🙂
Je suis toujours sur le Kal Philemon qui avance tout doucement… Un gros rhume m’a enlevé toutes mes forces… d’où les photos sans têtes, je voulais pas vous faire fuir !

A très bientôt…

 

De la laine dans le métro chez Creapassions.com

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous annoncer que vous pouvez trouver mon portrait sur le site Creapassions.com ! L’occasion d’en savoir un peu plus sur moi et sur le blog…

Pour voir le portrait cliquez sur le visuel ci-dessous :

de la laine dans le métro creapassions

Je tenais à vous remercier d’être toujours un peu plus nombreux(ses) à me suivre, pour vos commentaires encourageants, vos critiques constructives, vos conseils, vos sourires qui me donnent envie de continuer l’aventure…

A bientôt

Kal Philemon #2 ou le retour des vacances…

Me revoilà sur la blogosphère…

Entre les vacances, les enfants, la reprise, la flemme, je n’ai pas trop avancé mes encours tricot… Mais bon, fallait s’en douter ! 🙂

Je reviens donc pour un point Kal Philemon. Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant du projet et qui souhaiteraient en savoir plus, c’est pas là que ça se passe : CLIC

Nous avons jusque fin septembre pour terminer Philemon et avec un peu de chance le mien sera prêt.
Pour info, j’utilise un fil 100% laine noir : la Andes de chez Drops. Facile à tricoter, douce et moelleuse… J’utilise par contre des aiguilles une taille en dessous soit taille 8 pour avoir une maille pas trop aérée, le but étant d’avoir chaud (très chaud ! Suis une frileuse qui ne supporte pas le moindre vent frais !). J’ai fait une taille S avec le même nombre de maille que sur le patron et la largeur est bonne. Le rendu me semble très bien par contre j’ai vu un peu partout que la Andes bouloche pas mal et ça c’est ma hantise !

D’ailleurs à ce sujet il faudra que je vous fasse un point sur le gilet Léon (toujours du blog Une Poule à Petit Pas) et de comment il a vieilli… La laine Eskimo a beaucoup bouloché et pourtant le gilet est superbe et n’a pas bougé ! Connaissez-vous une technique pour enlever les bouloches-trop-moches histoire de le rafraîchir un peu ? Je l’aime trop ce gilet et en plus il est hyper chaud.. Y’a forcément une manière de l’entretenir… non ?

Voici donc une petite photo de Philémon qui mesure 38 cm de haut… Encore 12 cm et j’attaque les emmanchures !

Kal Philemon

A bientôt !

KAL Philemon, t’en es ou pas ?

Je participe au KAL Philemon lancé par Rachel du blog Rachel says yepa !

Kal Philemon

 

 

Il s’agit d’un modèle crée par Aurélie Tixier du blog Une poule à petit pas.. Oui, je sais, encore…

Celles qui me suivent savent que j’aime beaucoup l’univers et les tutos d’Aurélie. Tout d’abord parce que ces tutos sont très bien expliqués et que les modèles sont toujours dans la tendance actuelle (amen). J’ai déjà tricoté le Gilet Léon, le Pull menthe à l’eau sous forme de marinière et j’ai fini le Châle Matilda (que je ne vous ai pas encore montré !)… Bref, j’aime et quand j’aime, je ne compte pas le nombre de mailles !

Si vous aussi vous souhaitez participer, contactez Rachel sur instagram ou via son blog… Pas de deadline, on fait comme on veut, comme on peut ! Début de l’aventure le 1er août !

Un kal c’est l’occasion de se faire des copines (copains), d’apprendre de nouvelles techniques… Ce que j’aime surtout c’est découvrir les ouvrages finis. Selon les fils choisis les modèles sont souvent très différents alors qu’on part tous d’une même base !
MA-GI-QUE !

Alors moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures tricotesques !

(Oui, j’ai déjà des encours)
(Un tas)
(Y’a pas assez de jour dans l’année pour tout faire)
(Je suis faible)
(Même pas grave)
(C’est pas moi la pire)
(Enfin, j’espère…)

DIY : Ma pochette au tricot pour liseuse Kindle

Il y a quelques semaines Valentine du site Creavea.com me proposait de tester des pelotes de Natura XL de DMC.

J’avais dans l’idée de créer une pochette pour protéger ma liseuse Kindle ! En effet, reçue il y a quelques mois pour mon anniversaire (merci Raoul !), j’avais trouvé très moches les pochettes assorties et je m’étais promis d’en faire une moi-même… et j’ai traîné…et ma liseuse s’est rayée dans mon sac à main… La loose quoi !

Du coup, c’était l’occasion rêvée de bidouiller une pochette sur mesure !

pochette au tricot pour liseuse kindle

 

J’ai utilisé quasi une pelote de Natura XL grise (coloris n°12) . Il s’agit d’un fil 100% coton XL (comme son nom l’indique !). En pelote, la couleur grise est assez terne mais dès qu’on le tricote les différentes facettes du fils capturent la lumière et le gris devient un gris perle très lumineux ! Et ça c’est une bonne surprise !

XL natura de dmc de la laine de le métro

Aussi j’ai voulu tester au passage le point de vannerie qui est très à la mode sur le net en ce moment… Ça tombait bien car pour protéger l’écran il me fallait un point épais qui amortirai les éventuels chocs.

A regarder comme ça on pourrait croire que le point est compliqué mais c’est vraiment très simple.
Voici un tuto en vidéo qui vous expliquera en détail le point en question : ICI

Ce fil se tricote facilement dans l’ensemble. J’ai utilisé des aiguilles taille 7 au lieu de la taille 8 préconisée pour avoir une matière qui se tienne bien. Attention par contre car avec le point de vannerie qui demande de pas mal travailler le fil, celui-ci à tendance à se dédoubler… Il a fallu que je torde le fil régulièrement pour qu’il ne se dédouble pas…

Je ne vous cacherai pas que j’ai démonté quatre fois ma pochette pourtant bien avancée (oui, quatre fois !!), afin d’avoir les plus jolies finitions possibles… Pas si facile de créer un tuto ! 🙂

pochette tricot  pour liseuse kindle

Aller, c’est parti (mon kiki diraient en coeur mes jolis garçons… hum) !

Pour réaliser une pochette de 13 sur 19 cm, il vous faut : 
Une pelote de Natura XL ou d’un fil de grosseur équivalente
Des aiguilles taille 7
Un bouton pression
Du fil à coudre et une aiguille

Temps de réalisation : environ 3h00

Tuto :

Corps de la pochette :
Monter 28 mailles
Tricoter un rang envers
Tricoter un rang endroit en répartissant 6 augmentations tout au long du rang
Commencer le point de vannerie en commençant par l’envers…
A 26 cm après le rang de montage, sur l’endroit de l’ouvrage tricotez toutes les mailles à l’endroit en repartissant 6 diminutions tout au long du rang.
Tricoter un rang envers en rabattant toutes les mailles

Patte de fermeture :
Monter 4 mailles.
Tricoter en jersey endroit
A 10 cm de hauteur total, rabattre toutes les mailles

Coutures et finitions :
Rentrez les fils.
Plier le rectangle en son milieu sur l’envers de l’ouvrage.
Faire les coutures en bord à bord.
Sur l’endroit de la pochette, centrer et coudre la patte de fermeture à l’arrière de la pochette à 2 cm du bord.
Coudre un bouton pression sur l’avant de la pochette et à l’intérieur d la patte (partie non visible). Attention à bien aligner les deux parties du bouton pression (pochette et patte).

Et voilà !

pochette au tricot pour liseuse Kindle

Si jamais vous utilisez ce tuto, merci de me le faire savoir, ça me ferai très plaisir de voir vos différentes réalisations !

A très bientôt
De la laine dans le métro